Tempête Dennis : ce qui nous attend

-

Surveillance - 14/02/2020

Après le passage des tempêtes Ciara et Inès, c'est au tour de la tempête Dennis de générer un temps très agité sur la Bretagne. 

Fort coup de vent à tempête dimanche 

Le temps se dégrade déjà ce samedi tandis que l'anticyclone des Açores reste positionné sur son archipel autour des 1035 hPa et que la dépression Dennis se creuse à des niveaux de pression rarement observés à ces latitudes. En effet au plus bas du creusement, la pression au centre de Dennis devrait atteindre entre 915 et 920 hPa. Ce mastodonte va se centrer entre l'Islande et l'Irlande et les vents violents que la dépression va engendrer vont couvrir une vaste zone. Le vent se renforce graduellement samedi avec des rafales qui l'après-midi pourront dépasser les 100 km/h en Iroise et sur les côtes finistériennes de façon générale. Dans l'intérieur des terres, le vent est également sensible avec des rafales entre 60 à 80 km/h dans l'intérieur des terres. Si la journée de samedi s'annonce agitée, celle de dimanche le sera d'autant plus. En effet, le vent se renforce considérablement à l'approche d'un front froid très actif. Les rafales atteignent le seuil du fort coup de vent voire de la tempête entre le pays bigouden et le Golfe du Morbihan. Les rafales les plus fortes atteignent entre 110 et 130 km/h sur les côtes et généralement entre 80 et 100 km/h dans l'intérieur des terres. Les 100 km/h devraient passagèrement être dépassés en début d'après-midi sur l'ouest de la Bretagne avec localement jusqu'à 110 km/h. En lien avec ce très vaste système dépressionnaire, une houle comparable aux deux précédentes tempêtes (Ciara et Inès) viendra s'échouer sur les côtes régionales avec des vagues jusqu'à 8 mètres attendues en Iroise, 2 à 6 mètres en Manche et 4 à 7 mètres en Atlantique. Fort heureusement, les coefficients de marée s'annoncent faibles samedi comme dimanche. Le risque de submersions est très limité.

Pluies diluviennes : gare aux inondations et aux crues

Les sols restent souples et gorgés d'eau depuis l'automne dernier. Chaque pluie qui s'ajoute provoque systématiquement une réaction de notre réseau hydrographique. Durant le week-end, c'est un épisode pluvieux conséquent qui viendra arroser des bassins versants déjà copieusement arrosés entre le Finistère et le Morbihan ainsi que dans une moindre mesure la Loire-Atlantique. Les cumuls pourront en l'espace de 36 heures atteindre et même dépasser les 50 mm sur ces secteurs. Sur une zone plus étendues qui bordent ces bassins versants, on attend entre 30 et 50 mm. Ces pluies devraient créer des réactions parfois non-négligeables des cours d'eau comme l'Aulne, le Scorff, le Blavet, l'Odet, l'Oust, l'Isole, l'Aven ... Des inondations sont probables à partir de dimanche dans certains points bas localement. 

Stéven Tual

Écrit par Stéven Tual, publié le 14 février

Les autres actualités météo

Illustration de l'actualité Quelles sont les normes de saison en juillet pour la Bretagne ?
Climatologie. Quelles sont les normes de saison en juillet pour la Bretagne ?
10:35

Le mois de juillet est avec août le mois le plus chaud de l'année. Les températures figurant sur cette carte correspondent à...

Illustration de l'actualité La météo de votre jeudi 2 juillet 2020
Bulletin régional. La météo de votre jeudi 2 juillet 2020
01/07/2020

Jeudi 2 juillet 2020 - Des éclaircies, des passages nuageux et des averses - La journée débute avec une alternance équitable...

Illustration de l'actualité Bilan du mois de juin 2020 pour 8 stations bretonnes
Climatologie. Bilan du mois de juin 2020 pour 8 stations bretonnes
01/07/2020

Le bilan de ce mois de juin restera marqué par des précipitations très abondantes sur l’ensemble de la région avec des...

Illustration de l'actualité La météo de votre mercredi 1er juillet 2020
Bulletin régional. La météo de votre mercredi 1er juillet 2020
30/06/2020

Mercredi 1er juillet 2020 - Deux fronts faiblement pluvieux pour cette journée - Pour les premières heures de la journée,...