L'hiver devrait nous accueillir à bras ouverts début décembre

-

Tendance - 24/11/2022

Image sans légende

Il faut remonter en janvier pour retrouver un mois avec une anomalie thermique négative. On retrouve également une période plus fraîche en avril. Sinon rien ... ou presque ! Pour ce début du mois de décembre, c'est donc un petit évènement pour renouer avec une certaine fraîcheur.

Le prochain week-end s'annonce doux

Nous restons sous l'influence d'un régime d'ouest perturbé. Même si les pressions atmosphériques augmentent, le temps va rester humide, doux et parfois assez venteux. Le ciel est très nuageux samedi à l'avant une nouvelle perturbation pluvieuse. Le vent se renforcer pour atteindre 60 à 80 km/h. Les maximales sont douces avec 12 à 14°C peut-être même 15°C localement sur les îles d'Iroise. Dimanche, la pluie tombe une grande partie de la journée. C'est une nouvelle fois la douceur qui l'emporte pour cette fête à la grenouille avec 12 à 14°C l'après-midi.

L'entame d'un rafraîchissement la semaine prochaine

Les hautes pressions commencent à agir sur le ciel breton qui devient plus apaisé pour le début de semaine. Quelques averses sont possibles lundi et mardi. Par la suite, un énorme anticyclone se place sur la Sibérie. Il englobe une partie de l'Europe. A la faveur d'un ciel plus lumineux, ce sont les températures minimales qui accusent une baisse dans un premier temps pour se stabiliser à des niveaux de saison. En milieu de semaine, le flux Atlantique se fait repousser par les hautes pressions qui se déplacent plus à l'ouest. L'anticyclone à 1050 hPa sur la Russie pilote une masse d'air continentale forcément plus fraîche en cette saison. Les températures minimales s'abaissent et quelques gelées deviennent possibles en matinée. Les maximales ne parviennent plus à franchir la barre des 10°C dans l'intérieur des terres. 

L'hiver assume son statut début décembre

Nous restons sous l'influence des très hautes pressions sur une grande partie de l'Europe pour ces premiers jours de décembre. Le flux continental marqué nous apporte de l'air de plus en plus froid. Les températures s'abaissent sous les normales saisonnières avec des gelées de plus en plus fréquentes. Il est difficile d'être précis pour décrire la couleur du ciel à cette échéance mais le froid semble s'affirmer sans complexe. On ne peut pas exclure un froid plus intense par la suite.

2022 va malgré tout rentrer dans l'histoire !

 

Même si une période plus froide va s'ouvrir, l'année qui va s'achever sera la plus chaud jamais observée en France. Elle devancera l'année 2020 et l'année 2018. Il faut dire que nous avons battu tous les records avec des périodes longues de douceur chaque mois, des canicules précoces et intenses. La Bretagne n'échappera pas à cette logique. 

Écrit par Stéven Tual, publié le 24 novembre (dernière actualisation le 24 novembre à 11h56)

Les autres actualités météo

Illustration de l'actualité Bulletin météo pour le mercredi 30 novembre 2022
Bulletin régional. Bulletin météo pour le mercredi 30 novembre 2022
17:07

Mercredi 30 novembre - Conditions anticycloniques d’hiver ! - La grisaille s’impose matin et après-midi sur les trois...

Illustration de l'actualité Les conditions plus froides vont-elles perdurer en Bretagne ?
Tendance. Les conditions plus froides vont-elles perdurer en Bretagne ?
14:30

Les températures douces sont encore au programme de ce mardi mais ensuite, nous allons renouer avec un temps plus hivernal. Comme vous, nous...

Illustration de l'actualité Des grisailles tenaces sont envisagées au cours des prochains jours
Prévisions. Des grisailles tenaces sont envisagées au cours des prochains jours
11:26

  - En cette saison automnale mais aussi au cours de la période hivernale les anticyclones ne sont pas toujours synonymes de temps...

Illustration de l'actualité Bulletin météo pour le mardi 29 novembre 2022
Bulletin régional. Bulletin météo pour le mardi 29 novembre 2022
28/11/2022

Mardi 29 novembre - Retour d'un temps calme et anticyclonique - La pression atmosphérique est en hausse, proche de 1020 hectopascals...

Dernier bulletin météo