Temps réel

  • 25.0°C

    Angers
    Bruine faible

  • 24.0°C

    Meucon
    Soleil

  • 25.5°C

    Nantes
    Soleil

  • 25.6°C

    Saint-Nazaire
    Soleil

  • 20.7°C

    Belle Ile
    Peu nuageux

  • 25.0°C

    La Roche sur Yon
    Brumeux

  • 23.4°C

    Lorient
    Soleil

  • 21.5°C

    Ile de Groix
    Couvert

  • 22.6°C

    Quimper
    Soleil

  • Pte de Penmarc'h
    Brumeux

  • 24.4°C

    Rennes
    Soleil

  • 22.3°C

    Pleurtuit
    Soleil

  • 20.4°C

    St Brieuc
    Soleil

  • 19.8°C

    Lannion
    Soleil

  • 19.6°C

    Ploumanac'h
    Nuageux

  • 20.3°C

    Brest
    Soleil

  • Brignogan
    Peu nuageux

  • 20.0°C

    Landivisiau
    Soleil

  • 18.9°C

    Lanvéoc
    Brouillard

  • 17.3°C

    Pointe du Raz
    Soleil

  • 18.3°C

    Ouessant
    Bruine

  • 23.9°C

    Laval
    Couvert

  • 24.3°C

    Ile d'Yeu
    Bruine

  • 21.0°C

    Jersey
    Peu nuageux

  • 20.0°C

    Guernesey
    Peu nuageux

Actualité météo en Bretagne

Réduire la taille d'écritureAugmenter la taille d'écritureImprimer

Températures modérées sur les côtes mais chaleur dans les terres. Les brises marines vont se déclencher...

Bretagne - Mardi 16 Juillet 2019

Il va faire chaud ce mardi dans les terres avec un mercure souvent compris entre 25 et 30°C. Le littoral sera plus tempéré avec 21 à 24°C. Ces différences s’expliquent par le déclenchement des brises de mer sur nos côtes.

La brise de mer est un phénomène omniprésent sur nos littoraux entre le printemps et l’été. Elle se définit comme un vent local qui agit sur une portion littorale plus ou moins importante, dépassant rarement les 20 km sur nos côtes françaises.
Elle se manifeste au cours des belles journées ensoleillées, surtout lorsque le « vent général » (on parle de vent synoptique) est faible, dès lors que l’écart entre la température de la terre et de la mer atteint et dépasse 3 à 4°C. La pression atmosphérique ne doit pas être trop élevée, idéalement autour de 1015-1020 hPa. En effet, pour que le phénomène se déclenche il faut que l’air puisse monter (on parle d’ascendance). Le schéma montre bien qu’avec un sol réchauffé cet air ascendant laisse place à un vide qui sera en fait comblé par de l’air venu de la mer. Il s’agit donc d’une grande boucle en circuit fermé avec un contre-courant en altitude.
Ce vent marin est donc plus frais et pénètre dans les terres jusqu’à 10-15-20 km (on parle d’extension spatiale de la brise). L’air frais étant plus stable il dégage le ciel sur la côte alors que l’intérieur des terres est parfois sujet à la multiplication des cumulus, voire à des cumulonimbus et des orages de chaleur. Pour ce mardi 16 juillet on notera simplement quelques cumulus dans les terres cet après-midi.
Les nuances régionales peuvent ainsi s’exprimer pleinement !

Sébastien DECAUX

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK