Temps réel

  • 6.0°C

    Angers
    Bruine faible

  • 6.0°C

    Meucon
    Soleil

  • 6.4°C

    Nantes
    Soleil

  • 6.6°C

    Saint-Nazaire
    Soleil

  • 8.7°C

    Belle Ile
    Peu nuageux

  • 5.3°C

    La Roche sur Yon
    Brumeux

  • 5.7°C

    Lorient
    Soleil

  • 6.7°C

    Quimper
    Soleil

  • Pte de Penmarc'h
    Brumeux

  • 7.0°C

    Rennes
    Soleil

  • 5.4°C

    Pleurtuit
    Soleil

  • 6.0°C

    St Brieuc
    Peu nuageux

  • 6.3°C

    Lannion
    Très nuageux

  • 8.0°C

    Ploumanac'h
    Nuageux

  • 5.5°C

    Brest
    Soleil

  • Brignogan
    Peu nuageux

  • 6.1°C

    Landivisiau
    Soleil

  • 7.8°C

    Lanvéoc
    Brouillard

  • 9.3°C

    Pointe du Raz
    Soleil

  • 8.1°C

    Ouessant
    Bruine

  • 8.6°C

    Laval
    Couvert

  • 8.1°C

    Ile d'Yeu
    Bruine

  • 7.0°C

    Jersey

  • 7.0°C

    Guernesey
    Soleil

Actualité météo en Bretagne

Réduire la taille d'écritureAugmenter la taille d'écritureImprimer

Pourquoi la hausse du niveau des cours d'eau est-elle si rapide ?

Dossier - Mardi 14 Janvier 2020

Pourquoi la hausse du niveau des cours d'eau est-elle si rapide ?

Le réseau hydrographique breton réagit vite au moindre passage pluvieux ; c’est le cas actuellement avec un épisode très perturbé toujours en cours. Plusieurs cours d’eau sont actuellement placés en vigilance jaune par Vigicrue. Comment expliquer cette situation ?

Les pluies conséquentes de ces derniers mois ont détrempé les sols. Ces derniers ont fait le plein et ne peuvent plus absorber les eaux de pluie dès lors qu’un épisode de précipitations modérées se produit. On dit qu’ils sont saturés. Ainsi, lorsqu’il pleut l’eau a tendance à ruisseler pour rejoindre rapidement les cours d’eau qui gonflent avec un temps de réponse assez rapide. Les points bas et les creux se remplissent vite avec de nombreuses flaques qui attestent de cette saturation et de l’incapacité des sols à laisser s’infiltrer l’eau.
Des facteurs aggravants comme un vent contraire fort au sens de l'écoulement peut contrarier et ralentir l’évacuation des cours d’eau vers la mer et être responsable d’une accumulation d’eau en zone d’estuaire.
Par ailleurs, lorsque les coefficients de marée sont élevés, au moment de la pleine-mer l’eau de mer à tendance à gagner les Abers, rias et fleuves côtiers bloquant là aussi le déversement des eaux douces dans la mer.

Sébastien DECAUX

Photos/Illustrations

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK