Temps réel

  • 13.9°C

    Angers
    Bruine faible

  • 13.0°C

    Meucon
    Soleil

  • 13.8°C

    Nantes
    Soleil

  • 14.4°C

    Saint-Nazaire
    Soleil

  • 14.2°C

    Belle Ile
    Peu nuageux

  • 14.4°C

    La Roche sur Yon
    Brumeux

  • 13.3°C

    Lorient
    Soleil

  • 13.5°C

    Ile de Groix
    Couvert

  • 12.6°C

    Quimper
    Soleil

  • Pte de Penmarc'h
    Brumeux

  • 13.8°C

    Rennes
    Soleil

  • 10.0°C

    Pleurtuit
    Soleil

  • 9.0°C

    St Brieuc
    Peu nuageux

  • 8.5°C

    Lannion
    Très nuageux

  • 8.3°C

    Ploumanac'h
    Nuageux

  • 9.1°C

    Brest
    Peu nuageux

  • Brignogan
    Peu nuageux

  • 8.5°C

    Landivisiau
    Très nuageux

  • 10.5°C

    Lanvéoc
    Brouillard

  • 10.2°C

    Pointe du Raz
    Soleil

  • 9.3°C

    Ouessant
    Bruine

  • 13.3°C

    Laval
    Couvert

  • 15.1°C

    Ile d'Yeu
    Bruine

  • 8.0°C

    Jersey

  • 8.0°C

    Guernesey
    Soleil

Actualité météo en Bretagne

Réduire la taille d'écritureAugmenter la taille d'écritureImprimer

Pic de douceur mardi et mercredi

Prévisions - Lundi 09 Mars 2020

Pic de douceur mardi et mercredi


Les températures maximales vont atteindre jusqu'à 15-16°C localement en dépit d’une couverture nuageuse souvent très dense.
Le flux de sud-ouest en provenance des Canaries véhiculera une grande douceur, accentuée par un effet de foehn breton...

C’est entre le nord-est des Côtes-d’Armor, les bords de Rance, le Pays de Dol et le Coglais que les températures seront le plus élevées l’après-midi avec au moins 15 à 16°C attendus.

En arrivant de la mer qui n’est pas très chaude en cette période de l’année (10 à 11°C en surface) le vent de sud-ouest communique une relative fraîcheur sur les îles et le littoral sud.
En progressant au-dessus des terres, la température de l’air a tendance à augmenter. Ce vent de sud-ouest rencontre ensuite les reliefs bretons. Bien que modestes, il s’agit d’un obstacle que l’air ne peut contourner. Il est contraint de s’élever (au cours de cette ascendance, l’air se détend et se refroidit) puis génère des précipitations. Après avoir franchi l’obstacle et s’être déchargé d’une partie de cette humidité sur les reliefs exposés « au vent », l’air redescend et progresse vers le nord-est en étant un peu plus sec (ou moins humide) et plus chaud. En effet cette subsidence (ou descente) est synonyme de compression, ce qui favorise un réchauffement. C’est un effet de foehn de petite échelle qui suffira à faire grimper les températures au nord.

Ainsi, sur le littoral sud, la douceur par vent de sud-ouest sera présente (12 à 13°C) mais elle sera plus modérée que sur le littoral costarmoricain ou bretillien qui enregistreront les valeurs maximales les plus élevées avec 14 à 16°C.

Sébastien DECAUX

Photos/Illustrations

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK