Temps réel

  • 13.0°C

    Angers
    Bruine faible

  • 12.0°C

    Meucon
    Soleil

  • 13.2°C

    Nantes
    Soleil

  • 13.7°C

    Saint-Nazaire
    Soleil

  • 13.5°C

    Belle Ile
    Peu nuageux

  • 13.3°C

    La Roche sur Yon
    Brumeux

  • 12.2°C

    Lorient
    Soleil

  • 12.7°C

    Ile de Groix
    Couvert

  • 11.8°C

    Quimper
    Soleil

  • Pte de Penmarc'h
    Brumeux

  • 12.7°C

    Rennes
    Soleil

  • 9.4°C

    Pleurtuit
    Soleil

  • 8.0°C

    St Brieuc
    Soleil

  • 7.5°C

    Lannion
    Couvert

  • 7.8°C

    Ploumanac'h
    Nuageux

  • 8.1°C

    Brest
    Très nuageux

  • Brignogan
    Peu nuageux

  • 7.0°C

    Landivisiau
    Très nuageux

  • 10.5°C

    Lanvéoc
    Brouillard

  • 9.7°C

    Pointe du Raz
    Soleil

  • 8.3°C

    Ouessant
    Bruine

  • 12.9°C

    Laval
    Couvert

  • 14.1°C

    Ile d'Yeu
    Bruine

  • 8.0°C

    Jersey
    Peu nuageux

  • 7.0°C

    Guernesey
    Soleil

Actualité météo en Bretagne

Réduire la taille d'écritureAugmenter la taille d'écritureImprimer

Le printemps: saison où l'amplitude thermique diurne est importante

Observations - Mardi 17 Mars 2020

Les intersaisons que sont le printemps et l’automne sont souvent propices à de fortes amplitudes thermiques dès lors que le ciel est dégagé. Cela signifie que la différence entre la température minimale et la température maximale est importante.   

En effet, en cette période de l’année, la durée de la nuit est encore relativement longue. Par absence de nuages, le rayonnement nocturne provoque une déperdition thermique au niveau du sol, synonyme de fraîcheur. En journée (évolution diurne) si le vent est faible, le soleil a un certain pouvoir réchauffant qui permet aux températures de grimper à des niveaux relativement élevés.

Ainsi, l’écart de température observé entre l’aube et le milieu de l’après-midi peut atteindre voire dépasser 15 à 20°C.
C’était le cas à Rennes ce mardi 17 mars. Il a fait 1.3°C au petit matin et 16.3°C au coeur de l'après-midi.

Ces différences sont moins marquées le long des côtes car la proximité de la mer limite la baisse des températures la nuit (mer "plus chaude" que l'air par ciel dégagé) et freine le réchauffement en journée (la mer est cette fois-ci plus fraîche que l'air qui s'échauffe rapidement dans les terres). Les brises marines (vent de mer) communiquent d'ailleurs cette fraîcheur à tout le littoral sur une extension de 10 à 15 km dans les terres. D'importants écarts sont ainsi observés entre l'Armor et l'Argoat !

Sébastien DECAUX

Photos/Illustrations

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK