Temps réel

  • 4.1°C

    Angers
    Bruine faible

  • 5.0°C

    Meucon
    Soleil

  • 3.0°C

    Nantes
    Soleil

  • 5.0°C

    Saint-Nazaire
    Soleil

  • 7.6°C

    Belle Ile
    Peu nuageux

  • 2.7°C

    La Roche sur Yon
    Brumeux

  • 3.0°C

    Lorient
    Soleil

  • 9.3°C

    Ile de Groix
    Couvert

  • 4.0°C

    Quimper
    Couvert

  • Pte de Penmarc'h
    Brumeux

  • 3.0°C

    Rennes
    Nuageux

  • 7.0°C

    Pleurtuit
    Très nuageux

  • 5.0°C

    St Brieuc
    Très nuageux

  • 8.0°C

    Lannion
    Soleil

  • 9.5°C

    Ploumanac'h
    Nuageux

  • 4.0°C

    Brest
    Faible pluie

  • Brignogan
    Peu nuageux

  • 4.0°C

    Landivisiau
    Très nuageux

  • 7.0°C

    Lanvéoc
    Brouillard

  • 9.6°C

    Pointe du Raz
    Soleil

  • 9.0°C

    Ouessant
    Bruine

  • 4.3°C

    Laval
    Couvert

  • 7.2°C

    Ile d'Yeu
    Bruine

  • 9.0°C

    Jersey
    Peu nuageux

  • 9.0°C

    Guernesey
    Peu nuageux

Actualité météo en Bretagne

Réduire la taille d'écritureAugmenter la taille d'écritureImprimer

Instabilité marquée sur le littoral

Observations - Jeudi 07 Novembre 2019

Instabilité marquée sur le littoral

Dans le contexte dépressionnaire actuel, marqué par une intrusion d’air froid d’altitude, les côtes sont exposées à un ciel très changeant qui s’accompagne d’instabilité sous forme d’averses, avec ponctuellement du grésil, des rafales et des coups de tonnerre. Comment expliquer cette agitation ?

 En cette période de l’année, la température de surface de la mer est encore douce (14 à 17°C entre la Manche et l’Atlantique) mais surmontée d’air nettement plus froid en altitude (température avoisinant -20°C vers 5000 mètres). En situation dépressionnaire, l’air est ascendant (il s’élève) et se heurte rapidement à ce froid d'altitude. Il en résulte un fort gradient thermique vertical. Les cumulonimbus qui se forment témoignent d’ailleurs de cette instabilité. Les averses qui se produisent transportent alors vers les basses couches cet air plus frais.

Ainsi, après le passage d’un grain, parfois accompagné de grésil, la température chute de plusieurs degrés en quelques minutes. Une fois les éclaircies de retour, la température remonte jusqu’à l’averse suivante… De fortes rafales peuvent subvenir. C’était le cas à la Pointe du Roc dans la Manche ce jeudi matin avec une pointe à 103 km/h, 106 km/h pour l’île de Ré et même 116 km/h mesuré à Groix. On peut alors parle alors de giboulées automnales…

Sébastien DECAUX

Photos/Illustrations

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK