Temps réel

  • 21.3°C

    Angers
    Bruine faible

  • 18.0°C

    Meucon
    Soleil

  • 21.3°C

    Nantes
    Soleil

  • 17.6°C

    Saint-Nazaire
    Soleil

  • 16.0°C

    Belle Ile
    Peu nuageux

  • 19.5°C

    La Roche sur Yon
    Brumeux

  • 17.3°C

    Lorient
    Soleil

  • 15.8°C

    Ile de Groix
    Couvert

  • 17.4°C

    Quimper
    Soleil

  • Pte de Penmarc'h
    Brumeux

  • 19.6°C

    Rennes
    Soleil

  • 15.1°C

    Pleurtuit
    Soleil

  • 14.5°C

    St Brieuc
    Soleil

  • 14.5°C

    Lannion
    Soleil

  • 14.3°C

    Ploumanac'h
    Nuageux

  • 15.7°C

    Brest
    Soleil

  • Brignogan
    Peu nuageux

  • 15.2°C

    Landivisiau
    Soleil

  • 16.8°C

    Lanvéoc
    Brouillard

  • Pointe du Raz
    Soleil

  • 13.6°C

    Ouessant
    Bruine

  • 19.4°C

    Laval
    Couvert

  • 17.2°C

    Ile d'Yeu
    Bruine

  • 15.0°C

    Jersey
    Peu nuageux

  • 15.0°C

    Guernesey
    Soleil

Actualité météo en Bretagne

Réduire la taille d'écritureAugmenter la taille d'écritureImprimer

Il y a 15 ans, un demi-mètre de neige sur l'est du Morbihan

Climatologie - Mercredi 27 Février 2019

Il y a 15 ans, un demi-mètre de neige sur l'est du Morbihan

Alors que cette journée du 27 février 2019 restera gravée dans les mémoires de part des records de douceur pulvérisés pour un mois de Février ; quinze années plus tôt, un épisode neigeux remarquable surprenait l'est du Morbihan et la presqu'île de Guérande. Rappelez-vous, le vendredi 27 février 2004, le pays de Ploërmel se réveillait sous près d'un demi-mètre de poudreuse. 

Un épisode neige court mais remarquable 

L'importance de la couche de neige avait surpris les bretons. Tombée en seulement quelques heures durant la fin de nuit, les chutes de neige avait déposé jusqu'à 50 cm sur l'air de Lanvaux à Saint Guyomard (56).

Dans un flux de nord froid et instable, un minimum dépressionnaire descend du sud-est de l'Angleterre dans la nuit du 26 au 27 février. Les chutes de neige se généralisent sur la Bretagne mais aussi en Manche et en Mayenne. Les précipitations neigeuses ont déposé en général 3 à 10 cm. Cependant, elles s'avèrent beaucoup plus intenses sur l'est du Morbihan et sur l'ouest de la Loire Atlantique. Du pays de Brocéliande, aux Landes de Lauvaux jusqu'à la région de Saint Brévin les Pins, la couche neigeuse atteint 10 à 30 cm et même jusqu'à 50 cm au sud de Ploërmel. Du jamais vu sur ses localités souvent épargnées par les giboulées de neige.

Dans son bilan mensuel de février 2004, Météo France a recensé les épaisseurs de neige suivantes dans le Morbihan :

  •  5 cm à Guiscriff
  • 10 cm à Vannes
  • 16 cm à Elven
  • 21 cm à Malestroit
  • 24 cm à Lizio
  • 25 cm à Mauron
  • 30 cm à Ploërmel

Cet épisode fut ensuite peu durable puisque la douceur océanique faisait son retour les jours suivants.

Un début de mois exceptionnellement doux...

Si la fin de mois de février 2004 avait été froide et neigeuse, pourtant ce mois a été globalement doux et ensoleillé. Les premiers jours de février 2004 ont à l'inverse été marqués par une très grande douceur, décrite comme exceptionnelle à l'époque. 

Un anticyclone placé en Méditerranée a entraîné la remontée d'une masse d'air douce sur la Bretagne, poussée par un vent de Sud durant plusieurs jours. Les journées du 2 au 4 février ont bénéficié de températures maximales souvent supérieures à 15°C. Mais c'est surtout la date 4 février qui fut remarquable. Les valeurs maximales de température ont par exemple atteint 18.3°C à Rennes ou à Quimper, 19.2°C à Saint Brieuc, 20.1°C à Ploumanac'h et même jusqu'à 20.7°C sur l'île de Bréhat. Cette dernière valeur établissait à l'époque un nouveau record mensuel pour l'île de Bréhat. 

Comme aujourd'hui, les vents de sud avaient engendré un léger effet de foehn sur les reliefs bretons, c'est aussi sur le nord de la région que les températures ont été les plus élevées. 

En revanche, les températures maximales de ce 27 février 2019 sont un cran au dessus, généralement 2 à 3°C de plus qu'en 2004...

Une variabilité du climat certes mais des records de douceur à répétition

Ce mois de février 2004 nous rappelle que la variabilité du climat est naturelle. Les saisons s’enchaînent avec au sein d'elles des périodes plus froides ou plus chaudes que la normale, des périodes humides ou sèches. Comme l'a fait Le Télégramme dans son édition du Soir, nous aurions pu citer également le mois de février 1979 qui avait été particulièrement neigeux. 

Les valeurs de températures enregistrées aujourd'hui nous amènent à nous poser de réelles questions et peuvent légitimement être associées au changement climatique amorcé ces dernières décennies. Ce n'est pas comme si les records de froids étaient battus alternativement avec des des records de chaleur. Mois après mois, année après années, de nouveaux records de douceurs sont établis, et la tendance ne se dirige plus que dans un sens. 

Jérôme DREANO

Photo/Illustation

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK