Temps réel

  • 13.9°C

    Angers
    Bruine faible

  • 13.0°C

    Meucon
    Soleil

  • 13.8°C

    Nantes
    Soleil

  • 14.4°C

    Saint-Nazaire
    Soleil

  • 14.2°C

    Belle Ile
    Peu nuageux

  • 14.4°C

    La Roche sur Yon
    Brumeux

  • 13.3°C

    Lorient
    Soleil

  • 13.5°C

    Ile de Groix
    Couvert

  • 12.6°C

    Quimper
    Soleil

  • Pte de Penmarc'h
    Brumeux

  • 13.8°C

    Rennes
    Soleil

  • 10.0°C

    Pleurtuit
    Soleil

  • 9.0°C

    St Brieuc
    Peu nuageux

  • 8.5°C

    Lannion
    Très nuageux

  • 8.3°C

    Ploumanac'h
    Nuageux

  • 9.1°C

    Brest
    Peu nuageux

  • Brignogan
    Peu nuageux

  • 8.5°C

    Landivisiau
    Très nuageux

  • 10.5°C

    Lanvéoc
    Brouillard

  • 10.2°C

    Pointe du Raz
    Soleil

  • 9.3°C

    Ouessant
    Bruine

  • 13.3°C

    Laval
    Couvert

  • 15.1°C

    Ile d'Yeu
    Bruine

  • 8.0°C

    Jersey

  • 8.0°C

    Guernesey
    Soleil

Actualité météo en Bretagne

Réduire la taille d'écritureAugmenter la taille d'écritureImprimer

Bilan climatique du mois de février 2020: une douceur stupéfiante !

Climatologie - Mardi 03 Mars 2020

Que peut-on retenir du mois de février 2020 ?

Une douceur remarquable et même stupéfiante a été observée sur l’intégralité de nos stations avec des anomalies positives qui ont affiché en moyenne 3,1°C de plus que la norme pour les minimales et 2,6°C pour les maximales.
En février, sur les sept stations ici référencées, une seule température négative matinale a été relevée. C’était à Nantes le vendredi 21 avec -0,4°C.
Du côté des maximales, certaines stations comme Rennes, Saint-Brieuc, Belle-île, Groix n’ont jamais enregistré de journées sous la norme saisonnière! Il s’agit d’une situation inédite depuis le début des relevés. Nantes a également connu des températures maximales toujours supérieures à la norme, ce qui ne c’était jamais produit à l’exception de l’année 1945.

Le flux de sud-ouest dominant a apporté des nuages et des pluies relativement abondantes. Toutes les stations ont enregistrées un excédent pluviométrique. Celui-ci a été conséquent à Brest avec 189 mm relevés soit 69% de plus que les 112 mm qui fixent la norme de février.
Les coups de vent et tempêtes comme Ciara, Inès et Dennis ont été nombreux. Ils ont balayé la Bretagne littorale et intérieure, faisant chuter des arbres rendus vulnérables en raison de sols saturés par plusieurs mois de précipitations très conséquentes.

L’ensoleillement a été déficitaire sur une grande partie de la région à l’exception du littoral nord où la station briochine a enregistré 26 % d’ensoleillement de plus que la norme qui en temps normal est de 77 heures en février. Dinard a enregistré 94 heures de soleil pour une norme de 84 heures soit 12% d’excédent.

L’hiver météorologique n’a jamais vraiment existé et le mois de février en a été l’illustration parfaite…

Sébastien DECAUX

Photos/Illustrations

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK