Temps réel

  • 5.7°C

    Angers
    Bruine faible

  • 1.0°C

    Meucon
    Soleil

  • 6.0°C

    Nantes
    Couvert

  • 3.5°C

    Saint-Nazaire
    Bancs de Brouillard

  • 6.3°C

    Belle Ile
    Peu nuageux

  • 5.3°C

    La Roche sur Yon
    Brumeux

  • 3.9°C

    Lorient
    Soleil

  • 7.3°C

    Ile de Groix
    Couvert

  • 4.8°C

    Quimper
    Très nuageux

  • Pte de Penmarc'h
    Brumeux

  • 3.4°C

    Rennes
    Brouillard

  • 4.6°C

    Pleurtuit
    Couvert

  • 5.2°C

    St Brieuc
    Faible pluie

  • 8.1°C

    Lannion
    Faible pluie

  • 9.1°C

    Ploumanac'h
    Nuageux

  • 6.1°C

    Brest
    Soleil

  • Brignogan
    Peu nuageux

  • 6.0°C

    Landivisiau
    Très nuageux

  • 8.0°C

    Lanvéoc
    Brouillard

  • 9.3°C

    Pointe du Raz
    Soleil

  • 9.8°C

    Ouessant
    Bruine

  • 5.7°C

    Laval
    Couvert

  • 7.3°C

    Ile d'Yeu
    Bruine

  • 8.0°C

    Jersey

  • 9.0°C

    Guernesey
    Peu nuageux

Actualité météo en Bretagne

Réduire la taille d'écritureAugmenter la taille d'écritureImprimer

Vers un week-end de Toussaint particulièrement agité

Surveillance - Mercredi 30 Octobre 2019

C’est un week-end de la Toussaint très dépressionnaire qui semble vouloir s’imposer sur toute la France et notamment sur l’ouest et le nord-ouest situés à proximité de profonds creux barométriques.

Les modèles s’accordent sur le scénario d’un temps particulièrement perturbé avec de la pluie et du vent fort entre samedi soir, dimanche et lundi. C’est une certitude.

Nous surveillons depuis quelques heures les différentes modélisations et notamment le paramètre venteux puisqu’un profond système dépressionnaire devrait se développer sur l’Europe du nord-ouest avec une dépression principale circulant entre l’Irlande, l’Angleterre et le bassin de la Manche. Les lignes isobares très resserrées qui apparaissent sur les cartes du champ de pression en surface traduisent un vent particulièrement fort.

Des dépressions secondaires au creusement brutal (phase de développement et d’intensification) sont entrevues d’où un risque de « bombes météorologiques ». Surmontées d’air très froid d’altitude elles arriveront sur des zones où les températures seront très douces. Ce conflit est propice aux violentes rafales. Dans cette configuration, un risque de tempête est envisageable. Coup de vent ou tempête il faudra encore patienter pour être affirmatif.
Cette menace sera à affiner au cours des prochaines 48 heures. Ce qui est encore plus probable c’est la forte houle qui devrait arriver de l’Atlantique et s’amplifier progressivement avec des conditions très dégradées de l’Atlantique à la Manche. La mer devrait  très forte voire énorme (terminologie de l'échelle de Douglas) avec des vagues de 8 à 10 mètres au large des côtes bretonnes.

Fort heureusement, les coefficients de marée auront décliné et seront faibles dimanche (51-44)

Ce week-end est néanmoins à hauts risques et fait déjà l’objet d’une attention particulière par Météo-Bretagne.

Sébastien DECAUX

Photos/Illustrations

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK