Temps réel

  • 0.1°C

    Angers
    Bruine faible

  • 3.0°C

    Meucon
    Couvert

  • 2.3°C

    Nantes
    Couvert

  • 3.1°C

    Saint-Nazaire
    Couvert

  • 9.7°C

    Belle Ile
    Peu nuageux

  • 1.1°C

    La Roche sur Yon
    Brumeux

  • 3.7°C

    Lorient
    Faible bruine

  • 8.5°C

    Ile de Groix
    Couvert

  • 5.7°C

    Quimper
    Bruine

  • Pte de Penmarc'h
    Brumeux

  • 1.4°C

    Rennes
    Couvert

  • 1.5°C

    Pleurtuit
    Couvert

  • 2.4°C

    St Brieuc
    Couvert

  • 4.0°C

    Lannion
    Soleil

  • 4.5°C

    Ploumanac'h
    Nuageux

  • 5.1°C

    Brest
    Couvert

  • Brignogan
    Peu nuageux

  • 5.0°C

    Landivisiau
    Couvert

  • 5.6°C

    Lanvéoc
    Brouillard

  • Pointe du Raz
    Soleil

  • 9.1°C

    Ouessant
    Bruine

  • -0.9°C

    Laval
    Couvert

  • 7.6°C

    Ile d'Yeu
    Bruine

  • 3.0°C

    Jersey
    Très nuageux

  • 5.0°C

    Guernesey
    Très nuageux

Actualité météo en Bretagne

Réduire la taille d'écritureAugmenter la taille d'écritureImprimer

Des pluies qui étaient souhaitées

Observations - Jeudi 09 Août 2018

Des pluies qui étaient souhaitées

La sécheresse de surface est parfois modérée à forte selon les secteurs géographiques en Bretagne.

Des petites pluies souhaitées par le monde agricole

Le nord-est de la Bretagne fait face à une sécheresse de plus en plus accentuée ces dernières semaines et la perturbation du jour laisse quelques cumuls intéressants pour les sols des bords de Rance et du Pays de Dol. On relève jusqu'à 17 mm à Miniac-Morvan (35), 15 mm à Lamballe (22) et Pleslin-Trigavou (22), 13 mm à Erquy (22) et Pleneuf-Val-André (22) et 10 mm à Hillion. Ce qui représente une dizaine de jours de pluies en été. Sur le reste de la région, les pluies récoltées sont insuffisantes avec 5 à 8 mm entre l'ouest des Côtes d'Armor, le nord du Morbihan, l'Ille-et-Vilaine et la Loire Atlantique. On ne relève presque pas de pluie sur le reste de la région et en particulier le Finistère.

Sécheresse de surface notable

Les nappes souterraines sont rechargées convenablement en raison des pluies tombées entre l'hiver et le printemps dernier. C'est en surface que la situation est plus problématique. Les fortes chaleurs depuis avril combinées à des périodes de temps sec et un vent de nord-est assez constant rendent les sols particulièrement pauvres et arides. Les fortes chaleurs de juillet ont accentué ce phénomène avec des situations qui commencent à être très dégradées entre le nord de la Bretagne, le Golfe du Morbihan et la Brière où les modélisations estiment aujourd'hui que toute la région est face à une sécheresse de surface. Il faut néanmoins relativiser car nous sommes dans la période de l'année où ce phénomène est récurrent et où les plantes puisent dans la réserve utile pour ainsi se recharger. 

Stéven Tual

Photo/Illustation

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK