Temps réel

  • 10.0°C

    Angers
    Bruine faible

  • 14.0°C

    Meucon
    Soleil

  • 13.9°C

    Nantes
    Soleil

  • 14.7°C

    Saint-Nazaire
    Soleil

  • 15.0°C

    Belle Ile
    Peu nuageux

  • 13.9°C

    La Roche sur Yon
    Brumeux

  • 14.1°C

    Lorient
    Soleil

  • 13.4°C

    Ile de Groix
    Couvert

  • 14.6°C

    Quimper
    Soleil

  • Pte de Penmarc'h
    Brumeux

  • 11.1°C

    Rennes
    Soleil

  • 14.6°C

    Pleurtuit
    Soleil

  • 15.0°C

    St Brieuc
    Soleil

  • 14.6°C

    Lannion
    Soleil

  • 15.7°C

    Ploumanac'h
    Nuageux

  • 15.5°C

    Brest
    Soleil

  • Brignogan
    Peu nuageux

  • 14.3°C

    Landivisiau
    Soleil

  • 13.7°C

    Lanvéoc
    Brouillard

  • 13.9°C

    Pointe du Raz
    Soleil

  • 14.7°C

    Ouessant
    Bruine

  • 13.4°C

    Laval
    Couvert

  • 15.5°C

    Ile d'Yeu
    Bruine

  • 16.0°C

    Jersey
    Peu nuageux

  • 15.0°C

    Guernesey
    Peu nuageux

Actualité météo en Bretagne

Réduire la taille d'écritureAugmenter la taille d'écritureImprimer

Bilan pluviométrique depuis le début du mois

Observations - Jeudi 13 Juin 2019

Bilan pluviométrique depuis le début du mois

Voici quelques cumuls pluviométriques enregistrés en Bretagne en à peine deux semaines. On se rend compte sans surprise qu’ils sont importants. Ils sont même localement très excédentaires sur le nord-ouest du Finistère, comme dans la région de Plouguerneau avec déjà 93 mm recueillis, alors que la norme mensuelle est de 60 mm dans ce secteur en juin. L’essentiel des pluies a été observé durant la journée du 7 juin qui avait été exécrable (cumul de 71 mm-jour de la tempête Miguel).
C’est la station de Saint-Igneuc, située près de Plénée-Jugon, entre Lamballe et Dinan, qui a connu les précipitations les plus conséquentes avec 126 mm. Cela représente plus de deux fois la norme mensuelle. Les orages expliquent cette situation et quand on regarde la station de Lamballe située à quelques kilomètres de là avec ses 46 mm enregistrés, on se rend compte des nuances locales qui peuvent exister dans ce type de configuration météorologique orageuse.
Ces pluies néfastes pour les loisirs et le tourisme sont quand même bénéfiques pour les sols après un mois de mai assez maussade mais déficitaire en précipitations.

Sébastien DECAUX

Photos/Illustrations

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK