Temps réel

  • 11.8°C

    Angers
    Bruine faible

  • 11.0°C

    Meucon
    Soleil

  • 12.9°C

    Nantes
    Soleil

  • 12.3°C

    Saint-Nazaire
    Soleil

  • 13.1°C

    Belle Ile
    Peu nuageux

  • 11.9°C

    La Roche sur Yon
    Brumeux

  • 11.5°C

    Lorient
    Très nuageux

  • 13.3°C

    Ile de Groix
    Couvert

  • 12.5°C

    Quimper
    Couvert

  • Pte de Penmarc'h
    Brumeux

  • 13.1°C

    Rennes
    Couvert

  • 12.5°C

    Pleurtuit
    Couvert

  • 12.3°C

    St Brieuc
    Très nuageux

  • 12.7°C

    Lannion
    Couvert

  • 12.7°C

    Ploumanac'h
    Nuageux

  • 12.4°C

    Brest
    Couvert

  • Brignogan
    Peu nuageux

  • 12.2°C

    Landivisiau
    Couvert

  • 12.9°C

    Lanvéoc
    Brouillard

  • Pointe du Raz
    Soleil

  • 12.5°C

    Ouessant
    Bruine

  • 11.5°C

    Laval
    Couvert

  • 15.0°C

    Ile d'Yeu
    Bruine

  • 12.0°C

    Jersey

  • 12.0°C

    Guernesey
    Soleil

Actualité météo en Bretagne

Réduire la taille d'écritureAugmenter la taille d'écritureImprimer

Bilan complet du mois d'avril 2019

Climatologie - Jeudi 02 Mai 2019

Le bilan du mois d’avril montre clairement une dichotomie au niveau des températures entre la première quinzaine, fraîche et la seconde très douce.
La fraîcheur avait été assez remarquable en début de mois avec des giboulées qui avaient été localement neigeuses sur les Monts d’Arrée le mercredi 3 avril au matin. Le thermomètre avait eu beaucoup de mal à franchir les 10°C en journée. Un temps très frais avait également touché notre région entre le 12 et le 14. Une gelée à -1,9°C à Brest-Guipavas le matin du 12 avril avait surpris car il s’agissait de la deuxième minimale la plus froide mesurée en avril à cette station ouverte en 1945, derrière les -2,3 °C du 11 avril 1978.
On retiendra surtout le week-end de Pâques exceptionnel car quasi estival avec 3 jours consécutifs à plus de 25°C à Rennes.
Au final, les maximales ont toutes été supérieures à la norme, l’ensoleillement aussi avec un excédent de 5 % à Quimper mais de 22% à Saint-Brieuc. Le déficit pluviométrique est à nouveau assez important à Brest, Quimper, Rennes et Nantes.

Sébastien DECAUX

Photo/Illustation

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK