Temps réel

  • 10.9°C

    Angers
    Bruine faible

  • 11.0°C

    Meucon
    Couvert

  • 10.1°C

    Nantes
    Couvert

  • 11.5°C

    Saint-Nazaire
    Soleil

  • 11.9°C

    Belle Ile
    Peu nuageux

  • 10.4°C

    La Roche sur Yon
    Brumeux

  • 11.0°C

    Lorient
    Très nuageux

  • 10.7°C

    Ile de Groix
    Couvert

  • 10.3°C

    Quimper
    Très nuageux

  • 10.0°C

    Rennes
    Faible pluie

  • 9.6°C

    Pleurtuit
    Faible pluie

  • 8.5°C

    St Brieuc
    Faible pluie

  • 8.6°C

    Lannion
    Couvert

  • 8.7°C

    Ploumanac'h
    Nuageux

  • 10.0°C

    Brest
    Peu nuageux

  • Brignogan
    Peu nuageux

  • 9.0°C

    Landivisiau
    Couvert

  • 10.2°C

    Lanvéoc
    Brouillard

  • 11.5°C

    Ouessant
    Bruine

  • 9.7°C

    Laval
    Couvert

  • 11.9°C

    Ile d'Yeu
    Bruine

  • 9.0°C

    Jersey
    Bruine

  • 10.0°C

    Guernesey
    Faible averse de pluie

Actualité météo en Bretagne

Réduire la taille d'écritureAugmenter la taille d'écritureImprimer

A quoi s'attendre pour le mois d'avril?

Tendance - Lundi 25 Mars 2019

A quoi s'attendre pour le mois d'avril?

A quoi s’attendre pour Avril ?

Si cette question peut paraître présomptueuse en météorologie, il ne s’agit que d’une tendance globale et en aucun cas d’une prévision précise. Nous vous présentons ici trois cartes relatives à une moyenne de plusieurs paramètres météorologiques sur le mois d’avril 2019. Ce modèle de prévisions que nous testons depuis plus d’un an est CFS v2 ; il a déjà fait ses preuves...
Revenons sur ces cartes… Celle de gauche nous informe des anomalies relatives à la pression atmosphérique. Celle-ci sera élevée sur l’Europe du Nord (anticyclone) et basse en Méditerranée (dépression).
Dans le prolongement de l’anticyclone des Açores, une cellule de hautes pressions scandinaves devrait se mettre en place. De l’air doux et sec devrait concerner presque toute l’Europe avec une anomalie plus « chaude » sur l’Europe septentrionale et le nord de la Russie. (Excédent de 2 à 4°C, voire localement plus !)
A l’inverse, le bassin méditerranéen serait le siège de dépressions avec un temps perturbé du Maghreb à la Côte d’Azur et de la Sardaigne à la Turquie. Les cumuls de pluie à la fin du mois seraient ainsi supérieurs à la norme dans ces secteurs et à nouveau déficitaire sur les trois-quarts de la France, accentuant les risques de sécheresse déjà entrevus sur l’hexagone. Cette situation rendrait l’atmosphère plus fraîche que la norme du Maghreb au Proche et Moyen-Orient.
Ces cartes ne signifient que ces conditions dureront un mois entier. Un épisode de quelques jours de pluie ou de grande douceur suffit à faire ressortir ces paramètres mis en avant par les cartes.

Sébastien DECAUX

Photo/Illustation

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK