Temps réel

  • 8.0°C

    Angers
    Bruine faible

  • 8.0°C

    Meucon
    Brouillard

  • 6.8°C

    Nantes
    Bancs de Brouillard

  • 6.6°C

    Saint-Nazaire
    Brouillard

  • 14.3°C

    Belle Ile
    Peu nuageux

  • 7.3°C

    La Roche sur Yon
    Brumeux

  • 8.0°C

    Lorient
    Bancs de Brouillard

  • 12.3°C

    Ile de Groix
    Couvert

  • 9.9°C

    Quimper
    Brouillard

  • Pte de Penmarc'h
    Brumeux

  • 6.7°C

    Rennes
    Bancs de Brouillard

  • 9.2°C

    Pleurtuit
    Brume

  • 7.9°C

    Lannion
    Soleil

  • 11.1°C

    Ploumanac'h
    Nuageux

  • 11.4°C

    Brest
    Très nuageux

  • Brignogan
    Peu nuageux

  • 10.5°C

    Landivisiau
    Très nuageux

  • 11.8°C

    Lanvéoc
    Brouillard

  • Pointe du Raz
    Soleil

  • 13.6°C

    Ouessant
    Bruine

  • 8.2°C

    Laval
    Couvert

  • 9.2°C

    Ile d'Yeu
    Bruine

  • 12.0°C

    Jersey

  • 12.0°C

    Guernesey
    Peu nuageux

Actualité météo en Bretagne

Réduire la taille d'écritureAugmenter la taille d'écritureImprimer

Tempete Zeus: la plus violente depuis le début des années 2000

Bretagne - Lundi 06 Mars 2017

Très tôt ce matin, la tempête Zeus s'est approchée des terres bretonnes. Son centre dépressionnaire qui devait longer les côtes de la Manche, a finalement pénétré dans les terres Costarmoricaines de seulement une dizaine de kilomètres. C'est d'ailleurs ce facteur qui a écarté les Côtes d'Armor et la côte d'Emeraude de rafales similaires à celles que l'on a relevé dans le Finistère-nord. 

Les violentes rafales touchaient donc aux alentours de 6h les îles occidentales de la Bretagne. Les rafales sont passées de 130 à 170 km/h en une heure et même jusqu'à 190 km/h à Ouessant (29) et 193 km/h à Camaret-sur-mer (29). Le pic de la tempête était pour 8h. Quelques minutes après entre 8h et 10h, c'est dans les terres que la tempête se dirigeait avec des rafales qui ont littéralement balayé la métropole Brestoise. On a relevé près de 140 km/h à l'aéroport de Guipavas. Les rafales dans Brest ont causé d'énormes dégâts puisqu'une centaines d'arbres se sont abattus juste dans la seule ville de Brest. 

A 8h50, la décision est prise par nos services de placer l'ouest de la Bretagne en alerte ROUGE. L'alerte ROUGE avait été émise pour la tempête Quinten en 2009 et sur le Finistère pour les inondations de Quimperlé en 2014. C'est donc la troisième fois qu'elle est utilisée depuis la mise en ligne du site en 2006. 

Dans les terres, les rafales donnaient raison à notre bulletin d'alerte puisque l'on relève 120 à 140 km/h généralement de Plabennec (29) à La Noé Blanche (35) en passant par Saint-Malo-des-3-fontaines (56) ou Quimper (29). De telles rafales de vent au secteur nord-ouest ne pouvaient qu'à coup sûr causer des dégâts et des risques pour les vies humaines puisque l'on rappelle qu'un enfant de 8 ans n'est plus maître de lui pour des rafales supérieures à 130 km/h. On rappelle qu'en l'absence de tempête significative depuis plus de 15 ans, notre couvert végétal n'est pas adapté pour résister à des violentes rafales de vent. 

Cette tempête a traversé la Bretagne en 4h puisque dans l'après-midi, les rafales diminuaient très largement. 

A midi, 200 000 foyers étaient privés d'électricité et 5 personnes étaient blessés en raison de chutes d'arbres. La tempête fera une victime à Miniac-Morvan. 

L'équipe Météo Bretagne.

Photo/Illustation

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK