Temps réel

  • 11.3°C

    Angers

  • 11.0°C

    Meucon
    Couvert

  • 12.0°C

    Nantes
    Couvert

  • 12.7°C

    Saint-Nazaire
    Couvert

  • 14.5°C

    Belle Ile

  • 11.8°C

    La Roche sur Yon
    Couvert

  • 13.9°C

    Vannes-Séné

  • 13.2°C

    Lorient
    Très nuageux

  • 14.5°C

    Ile de Groix

  • 12.4°C

    Quimper
    Soleil

  • 11.2°C

    Rennes
    Couvert

  • 10.7°C

    Pleurtuit
    Soleil

  • 11.5°C

    St Brieuc
    Couvert

  • 11.6°C

    Lannion
    Soleil

  • 12.2°C

    Ploumanac'h

  • 13.0°C

    Brest
    Couvert

  • 12.4°C

    Brignogan

  • 11.9°C

    Landivisiau
    Très nuageux

  • 12.9°C

    Lanvéoc

  • 13.2°C

    Ouessant

  • Laval
    Couvert

  • 14.3°C

    Ile d'Yeu

  • 13.0°C

    Jersey
    Très nuageux

Actualité météo en Bretagne

Réduire la taille d'écritureAugmenter la taille d'écritureImprimer

Ophélia, une menace pour l'Europe ?

Bretagne - Mercredi 11 Octobre 2017

Ophélia, une menace pour l'Europe ?

Une petite onde tropicale s'est formée au large des Açores. Elles couvrent déjà l'actualité de ces prochains jours. Le point.

Evolution en cyclone de catégorie 2

La dépression tropicale baptisée par les météorologues Ophélia évolue depuis hier en cours de journée jusqu'au stade de tempête tropicale. Les eaux particulièrement chaudes à la surface de l'océan favorisent une évolution croissante de cette tempête tropicale qui devrait évoluer jusqu'au stade de l'ouragan durant les prochaines heures. En effet, les températures océaniques de surface oscillent entre 26 et 29°C dans cette partie du globe à cette période de l'année. L'onde tropicale peu mobile ne devrait progresser seulement qu'à partir de vendredi en direction du nord en graduant la catégorie 2 avec des vents moyens qui pourraient dépasser les 150 km/h localement en mer. Rapidement en rencontrant les eaux plus froides qui longent la péninsule Ibérique, Ophélia devrait être rétrogradée puis déclassée en tempête tropicale. 

Incertitude et anomalie

Il n'est pas si rare que des anomalies tropicales, des cyclones ou encore des tempêtes tropicales se forment dans cette partie du globe. Nous avons des exemples assez récents de cyclones souvent peu mobiles qui se forment et s'usent au sud des Açores. Néanmoins, la trajectoire d'Ophélia mérite une attention particulière. Trois scénarios se dégagent:

- le premier est semble t-il, le plus fiable à l'heure où l'on écrit se bulletin. On pourra continuer de parler de tempête car en remontant vers la Galice Espagnole, la dépression va continuer à se creuser puis se diriger vers l'Irlande en apportant des conditions tumultueuses. Il faut craindre un risque de fortes rafales de vent et des résidus de pluies tropicales parfois abondantes. Dans ce premier cas, la Bretagne sera à l'écart du temps très agité mais pas des conditions très mauvaises en mer. 

- le deuxième scénario est minoritaire et nous concerne directement. La dépression devrait néanmoins prendre une trajectoire plus courbée et le creusement serait moins conséquent que dans le premier cas. Dans ce scénario, on peut craindre un risque de vent fort et de temps agité.

- le troisième scénario concerne plus la Galice et les Pyrénées. Dans ce cas là, la dépression devrait concerner une partie nord-ouest de l'Espagne avec un risque de violente tempête. Puis se combler littéralement en entrant dans les terres. Ce cas était le plus probable dans les modélisations d'hier, il est aujourd'hui moins majoritaire. 

Nous surveillerons attentivement l'évolution de la situation pour la semaine prochaine où le temps pourrait franchement se dégrader en Bretagne.

Stéven Tual

Photo/Illustation

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK